Le blanchiment des dents en quelques mots

Qui ne s’est jamais retrouvé devant sa glace grimaçant à la vue de dents jaunâtres, tachées par le thé, le café ou la nicotine.

Un sourire éclatant, et des dents bien alignées, voila le rêve de tout un chacun, surtout dans notre société actuelle.

Dans la suite de cet article, nous allons aborder les causes et les techniques de blanchiment des dents les plus courantes, avec un aperçu à titre indicatif des prix pratiqués actuellement.

Qu’est-ce qui rend nos dents jaunes ?

La cause principale est, je vous laisse deviner, la cigarette ou plutôt ce qu’elle contient, à savoir la nicotine. En effet la nicotine inhalée à chaque bouffée est de couleur jaune, et vient se déposer jour après jour sur les dents, à un rythme plus ou moins rapide selon la quantité de cigarettes consommées.

Le café, le thé et tous les aliments dits « colorés » sont également responsables de faire jaunir prématurément nos dents. Nous consommons ces aliments de façon quotidienne et voire même plusieurs fois par jour. C’est cette répétition qui vient altérer au fur et à mesure la couleur blanche de nos dents.

Les aliments acides sont aussi coupables, mais d’une autre manière car ils viennent attaquer directement l’émail de nos dents. Celle-ci étant moins épaisse par endroit,  la couleur blanche tend alors à s’estomper, pour laisser place à une couleur plus terne.

Certains antibiotiques, peuvent également jouer un rôle dans le jaunissement des dents. Il s’agit essentiellement d’antibiotiques comme  :

  • la famille des tétracyclines,
  • l’amoxicilline.

Ils sont utilisés dans le traitement d’infection, et peuvent engendrer comme effet secondaire l’apparition de tâches jaunâtres sur les dents.

Bien entendu, chacun réagit différemment et dans une certaine mesure à ces causes. Il ne s’agit pas ici de faire une étude médicale ou scientifique détaillée, mais de relever les principales raisons du jaunissement de nos dents.

Mais que faire dans ce cas là ? La première chose qu’on est tenté de faire, consiste à prendre rendez-vous avec son dentiste pour une séance de détartrage. Mais voila, le résultat n’est pas toujours à la hauteur de nos espérances, et les bienfaits sont bien éphémères.

Alors vers quelles solutions se tourner pour retrouver l’éclat de notre magnifique sourire ?

Quelles sont les techniques actuelles ?

Blanchiment des dentsLe blanchiment est une opération qui vise à éclaircir la teinte des dents.

Il existe plusieurs techniques qui peuvent se pratiquer chez un dentiste ou de façon personnelle,  à la maison, sans accompagnement d’un spécialiste.

Chez le dentiste

Cette technique se déroule chez un spécialiste sur une ou plusieurs séances.

Le dentiste réalise dans un premier temps un moulage dentaire, pour définir l’empreinte qui va servir à confectionner une “gouttière” en plastique souple.

Il va ensuite déposer un gel blanchissant à base de peroxyde d’hydrogène dans cette gouttière, qui vient alors s’appliquer parfaitement à la dentition du patient. Celui-ci conserve cette gouttière pendant environ 1h30 à 2 heures, en une ou deux séances.

Le même traitement peut également se réaliser à la maison, mais dans une moindre mesure. En effet, le dentiste réalise la gouttière à son cabinet, et les séances de pose avec le gel peuvent se dérouler au domicile du patient. Le gel utilisé est ici beaucoup moins concentré que celui utilisé au cabinet, afin de limiter les risques. Le patient peut ainsi répartir les séances de pose de la gouttière à son rythme, essentiellement la journée par séance de 10 à 15 minutes.

A la maison

Les sociétés pharmaceutiques proposent également leurs propres solutions de blanchiment des dents, vue l’engouement des particuliers autour de ce sujet.

 Parmi les solutions proposées, on retrouve notamment des :

  • dentifrices blanchissants : ils contiennent des agents blanchissants capables de faire partir plus facilement les tâches jaunâtres des dents,
  • bandes transparentes autocollantes (« whitening strips”) : il s’agit de petites bandes souples qui s’adaptent parfaitement à la dentition de chaque personne; elles contiennent un gel faiblement dosé, qui vient s’appliquer de façon homogène sur l’ensemble des dents; pour plus de détails, vous pouvez consulter l’article sur le kit de blanchiment des dents Crest Whitestrips Pro
  • pinceaux avec du gel : on parle plus dans ce cas d’un traitement local, car le pinceau permet d’être plus précis, et d’appliquer à une zone particulière le gel blanchissant sur une ou plusieurs dents,
  • gouttières à usage unique : cela reprend les principes du traitement réalisé chez le dentiste, avec des gouttières et des doses individuelles de gel.

Dans tous les cas, la concentration en peroxyde d’hydrogène n’est pas la même entre les solutions appliquées chez un dentiste et les produits que l’on peut trouver en pharmacie ou parapharmacie.

Dans un prochain article, nous détaillerons plus précisément les techniques utilisées pour blanchir les dents avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Quelles sont les risques encourus ?

C’est une question qui revient souvent dans les discussions et les forums sur le sujet du blanchiment des dents.

Trois risques principaux, à évaluer bien entendu au cas par cas selon la concentration du peroxyde d’hydrogène utilisée et la fréquence des séances :

  • Hypersensibilité dentaire : elle peut survenir pendant quelques jours après la séance, mais ne doit pas durer beaucoup plus,

  • Irritation de la gencive : c’est un symptôme également temporaire qui doit disparaître après quelques jours seulement,

  • Altération de l’émail : ce risque est plus difficile à mesurer, car l’altération n’est pas forcement visible des particuliers, et les effets s’évaluent plus sur le long terme.

Les deux premiers symptômes doivent normalement disparaître au bout de quelques jours. Si ce n’était pas le cas, n’hésitez pas à consulter votre dentiste.

Le Ministère de la Santé et des Affaires sociales à écrit tout un article concernant le blanchiment dentaire. Je vous invite à le lire attentivement ,car le discours officiel est très intéressant et mets bien en avant le côté esthétique de ce type de pratique.

Et le prix dans tout ça ?

Les prix pratiqués sont très variables et dépendent de la méthode utilisée.

Un traitement chez le dentiste peut aller de 400 euros à plus de 1000 euros, tout dépend du nombre de séances et des solutions utilisées.

Les solutions en pharmacie et en parapharmacie reste sans aucun doute plus abordable, mais les résultats ne sont pas forcement de même qualité, avec la nécessité de refaire plus régulièrement des traitements.

Je reviendrais sur les prix après avoir collecté plusieurs témoignages, et fait un tableau comparatif plus approfondi.